ARCHITECTE/PAYSAGISTE (définition des compétences)

 
 

Mardi 25 juin 2013 à 18h00

Le Nôtre est souvent considéré comme le premier paysagiste contemporain, par sa formation pluridisciplinaire et parce qu'il réunit et coordonne dans ses projets un grand nombre de métiers. Sa querelle avec Hardouin-Mansart à propos de l'aménagement du parc de Versailles est légendaire. Cependant, elle traduit des approches assez différentes du paysage, caractérisées par deux démarches de projet : l'une plus sensible aux caractéristiques du site, l'autre à la composition architecturale de l'espace.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Peut-on parler d'une approche d'architecte et d'une approche de paysagiste ? Comment, dans les projets de paysage contemporains, s'articulent les différentes compétences professionnelles ? Quelle est la place des savoirs et les savoir-faire issus de l'art des jardins dans les formations des architectes, des paysagistes et des urbanistes ?
 
 
 
 
 
 
 
 

Les intervenants

  • Jean-Pierre Le Dantec
    Architecte, historien, enseignant à l'école d'architecture de Paris-La Villette, auteur de nombreux ouvrages sur le jardin et le paysage dont
    Le roman des jardins de France avec Denise Le Dantec, Le sauvage et le régulier, Art des jardins et paysagisme en France au XXe siècle, le recueil de textes essentiels Jardins et Paysages, la Poétique des jardins, et plus récemment Dix jardiniers.
    Présentation d'une introduction historique sur les paysagistes et les architectes dans le projet urbain. 
  • Jean-Marc L'Anton
    Paysagiste, chef de l'agence L'Anton et Associés, Jean-Marc L'Anton est maître d'oeuvre de nombreux projets d'espaces publics depuis 1987. Il est notamment l'auteur des aménagements paysagers de la rocade Est de Toulouse (avec Alexandre Chemetoff), du parc Saint-Serge à Amiens, du réaménagement de la RD 61 à Arcueil, de l'aménagement des espaces publics sur le Tramway T5 (Saint-Denis, Pierrefitte), de la restructuration globale de l'entrée du Havre... Il effectue également de nombreuses missions de conseil (paysagiste conseil de l'État depuis 1994), des études dont Reims 2020 dans l'équipe de Philippe Panerai. Enseignant à l'ENSP, il a été directeur du département Construction de 1993 à 2000.

    Intervention sur le chantier de Versailles entre l'approche de Mansart et celle de Le Nôtre.
  • Alexandre Chemetoff
    Paysagiste, urbaniste, architecte, Grand prix national d'urbanisme 2000, Alexandre Chemetoff dirige depuis 1983 le Bureau des paysages. Refusant les limites et les frontières entre les disciplines, il développe avec une équipe d'architectes, de paysagistes, d'urbanistes de nombreux projets de planification et d'aménagements urbains. Parmi les principales réalisations du Bureau des paysages ou les plus emblématiques on notera la ZAC des Aunettes à Sainte-Geneviève des Bois, le jardin de bambous dans le parc de la Villette, la place de la bourse à Lyon, la ZAC des Hautes-Bruyères à Villejuif, la ZAC Mail-Mabilais à Rennes, la ZAC Stanislas-Meurthe à Nancy, le plan guide de l'Ile de Nantes dont il suit la mise en œuvre pendant 10 années, le renouvellement de la plaine Achille à Saint-Etienne pour lequel il obtient en 2011 le Prix national écoquartier... A. Chemetoff a publié plusieurs ouvrages sur ses projets, sa démarche dont Situations Construites à l'occasion de son exposition dans le centre Arc-en-Rêve, à Bordeaux. Il a dirigé en 1988 et 1989 le département du projet à l'ENSP.
 
 
 
 
Affiche conférence du 25 juin