n° 26 - Inventer des plantes

 
 

Mai 2014

Les débats publics soulevés par les OGM, le problème de la brevetabilité du vivant ou encore l'érosion de la biodiversité renvoient à des enjeux considérables, à la fois économiques, politiques, juridiques, éthiques et écologiques. Mais ces questions vives s'inscrivent aussi dans la très longue histoire des interactions entre le règne végétal et les sociétés humaines qui, depuis la révolution néolithique, n'ont cessé de domestiquer, acclimater, multiplier, sélectionner et améliorer les plantes agricoles et horticoles.

Quels sont les liens entre cette "invention" des plantes et la "production", tant matérielle que symbolique, des paysages ? À travers quelles pratiques et représentations se tissent-ils ? Ce sont les plantes en tant que patrimoine hérité et constamment transformé, le monde des pépiniéristes dans ses relations avec le paysage en train de se fabriquer et les ressorts poétiques de formes d'imaginations végétales que Les Carnets du paysage se proposent d'explorer.
 
 
 
 
Carnets paysage 26_Inventer des plantes