n° 18 - Du côté des ingénieurs

 
 

Septembre 2009

Les Carnets du paysage interrogent la figure de l'ingénieur, son histoire et les types de compétences qu'elle a permis de faire émerger, afin de mieux comprendre l'originalité de son action sur le paysage. Les paysages modernes, en effet, ont été en partie façonnés par l'action des ingénieurs. En témoignent les ouvrages d'art, barrages, ponts, routes, autoroutes, centrales électriques et nucléaires, et les champs d'éoliennes d'aujourd'hui. De même, les ingénieurs agronomes ont contribué à modeler la campagne : remembrement, cultures intensives, techniques agricoles en prise avec une sphère économique de plus en plus élargie. Mais l'ingénieur doit être également rapporté à son contexte historique et social, et appréhendé dans son interaction avec les autres acteurs du paysage. De même son action doit-elle être envisagée dans la multiplicité de ses aspects. Cette livraison des Carnets du paysage s'arrête à quelques moments historiques privilégiés dans lesquels se sont noués les rapports des ingénieurs au paysage, à travers leur frottement à d'autres savoirs et savoir-faire. La parole est également donnée à de nombreux paysagistes pour témoigner de leur vision et de leur expérience de collaboration avec le monde des ingénieurs. Au-delà de la diversité des convictions et des stratégies développées par chacun, tous relèvent un geste constitutif de la compétence projectuelle des paysagistes : déplacer le regard.
 
 
 
 

The engineers

Les Carnets du paysage look at the role of engineers, their history, and the skills that saw the emergence of engineering as a profession, in order to better understand engineers unique input on landscapes. Today, the proof can be seen in works of art, damns, bridges, roads, motorways, electrical and nuclear power stations and fields of wind turbines today. Agronomical engineers have contributed to the shaping of the countryside : land consolidation, intensive horticulture, and agricultural techniques all of which have an important relationship to an ever broader economic sphere. The role of engineers should also be viewed in its historical and social context, and understood through its interaction with other landscape related professions. This issue of Les Carnets du paysage focuses on several key moments at which engineers' relationship to the landscape became deeper through connections to otherfields of knowledge and expertise. There are also contributions from a number of landscape architects who give their vision and experience of their collaborations with engineers. Beyond the diversity of the convictions and strategies developed, all contributors talk of shifting perspectives, a theme that is key to landscape design.
 
 
 
 
couv carnets paysage 18