Colloque "Les nouveaux paysages de la sobriété énergétique: comment les créer ?" - le 23 mars 2017 à l'ENSP de Versailles

 
 
ERDF_CCSCC_2016_Perspective_Canaux_ville

Crédit Image : M. Braouezec, A. Stevens, S. Walker, Désirs et Inventions des Paysages de la Côte Sud Chalonnaise, APR ENSP 2016

 
 
 
 

23 mars 2017 - ENSP Versailles

La transition énergétique remet en lumière l'économie d'énergie, prônée dès le milieu des années 1970 à la suite du premier choc pétrolier. La « chasse au gaspi » de l'époque, menée par l'Agence des économies d'énergies, a vite perdu en efficacité lors du contrechoc pétrolier. Cependant, la sobriété contemporaine appelle à une transformation beaucoup plus profonde de nos modes et de nos cadres de vie collectifs. Les scénarios de la transition vont jusqu'à préconiser une division par deux de notre consommation actuelle. Comment dès lors recomposer le paysage sur la base de ce principe ? Jusqu'à quel point la sobriété est-elle susceptible de redessiner le territoire en tissant de nouveaux liens entre habitat, activités, équipements, espaces publics, formes urbaines, production alimentaire et énergétique, mobilités ? Jusqu'à quel point peut-elle recomposer le tissu social par l'implication des habitants dans la transformation voulue et non subie de leur environnement ? Comment le paysagiste concepteur peut-il participer à rendre cette sobriété acceptable, heureuse et de son temps ? Jusqu'à quel point peut-elle être source d'inspiration, guide et moteur de la démarche de projet de paysage ? Le séminaire 2017 de la chaire « paysage et énergie » apportera des éclairages sur ces questions, en bénéficiant des réflexions et expériences d'acteurs engagés dans la transition, et en traversant les échelles, du macro-territoire au micro-trottoir.

Animé par Jean Haëntjens, urbaniste et économiste.

 
 
 
 

La vidéo-résumé du colloque 2017

 
 
 
 

Introduction "de la ville frugale au territoire résilient"

par Jean Haëntjens

Jean Haëntens est urbaniste et économiste. Il a publié plusieurs ouvrages dont la ville frugale. Son intervention cadre le thème de la journée : coment la sobriété énergétique, liée à la résilience sociale, occasionne de nouvelles formes urbaines et paysagères?