EDF Richemont

 
 

La centrale de Richemont, étendue sur 55 ha, alimentait les hauts fourneaux du secteur. Elle fonctionnait au gaz et au charbon. Il y avait un parc à charbon et un parc à cendre. Elle est en déconstruction : cheminées et gazoduc démontés, parc à cendre végétalisé, ... Au final une plateforme sera réservée, d'une dizaine d'ha (surface minimale pour la réinstallation éventuelle d'une turbine à combustion). Le devenir du reste de la superficie est en jeu et fait l'objet de la réflexion paysagère menée par cet APR, en l'intégrant dans les problématiques d'aménagement du territoire plus large : le parc à cendres, le projet de piste cyclable, les carrières de sable et granulats, la mémoire des sites, ...