Nature, art, paysage

 
 

Gilles A. Tiberghien
2001, 232 p. illustrées

La question de la nature passe aujourd'hui largement par celle du paysage. Celui-ci a pris désormais une importance centrale dans le débat social et culturel. Cette question se devait d'être reconsidérée à l'aune des pratiques artistiques de notre temps mais aussi dans le contexte plus large où ces pratiques ont lieu. Il est possible d'ailleurs qu'à travers ces pratiques se dessine autre chose qui ne soit plus seulement la nature ou le paysage.Et, en effet, quand on parle de paysage aujourd'hui, on parle de perceptions individuelles mais aussi de représen- tations collectives, de nature mais également de société, de contemplation esthétique et de maîtrise du territoire,de psychologie et de politique. Chacun et tous font et défont les paysages, de façon anarchique la plupart du temps, concertée le plus rarement. Les professionnels du paysage sont conscients de la complexité de leur objet qui se résout le plus souvent d'ailleurs en un "projet", une réalité mentale qui joue dans le monde physique comme un dispositif jamais tout à fait bien ajusté. Des artistes contemporains, plus jeunes que ceux du land art des années1960 - davantage préoccupés par les matériaux naturels et les grands déserts américains - ou issus d'une autre tradition se glissent dans ce jeu et leur art parle du paysage qui parle de nous. Ce livre se veut à la fois un essai de critique, d'esthétique et d'histoire de l'art. Il tente de mieux comprendre comment s'articulent ces différents discours et d'où ils proviennent, comment ils nous concernent dans leurs dimensions artistiques et éthiques, voire politiques, et comment ils nous rendent plus conscients à la fois de notre appartenance et de notre singulière étrangeté au monde.
 
 
 
 

Nature, Art, Landscape

The question of nature today is integral to that of landscape. Landscapes have taken on a central importance in debates about society and culture. This question should be reconsidered in the light of the artistic practices of ourtimes, but also in the broader context where these practices are deployed. It is also possible that through these practices something else emerges that can be summed up as nature or landscape. Indeed, when we talk of landscapes today, we talk of individual perceptions and collective representations of nature but also of society, aesthetic contemplation and the command of territory, psychology, and politics. Each and everyone of us assembles and takes apart landscapes, in an anarchic way most of the time, more rarely through dialogue. Landscape professionals are aware of the complexity of their object, and this complexity is most often reconciled in their "projects", mental realities playing as slightly ill-adjusted devices in the physical world. Contemporary artists, younger than the land artists of the 1960s - more preoccupied by natural materials and the great American deserts - or those from another tradition slip into this game and their art speaks of the landscape which speaks of us. This essay focuses on criticism, aesthetics, and the history of art. It attempts to better understand how these different narratives interconnect and where they come from, how they concern us in their artistic, ethical and even political dimensions, and how they make us more aware both of our belonging and our singular strangeness in the world.
 
 
 
 
natureartpaysage