L'ENSP reçoit le séminaire international "Langages du végétal en Europe" les 7, 8 et 9 juillet

26 juin 2014

 
 

À Versailles on planche en plusieurs langues sur la maison solaire dans le cadre du Solar Decathlon 2014 mais aussi sur le thème du végétal. L'École nationale supérieure de paysage accueille en effet la semaine prochaine soixante-dix personnes, originaires de six pays européens à l'occasion d'un séminaire sur les Langages du végétal en Europe. Un thème qui entre en écho avec ce qui apparaît comme un point fort de Versailles : les jardins.

 
 
 
 

Un projet de partenariat éducatif, soutenu par l'Union européenne (programme Grundtvig)

Le séminaire international Langages du végétal en Europe clôture un projet de partenariat éducatif Grundtvig entre six pays de l'Union européenne - Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal et Roumanie - coordonné par l'association française Paysage et patrimoine sans frontière. Ce projet vise à offrir à un ensemble d'adultes européens - y compris les plus vulnérables - différents apprentissages, pour améliorer leurs connaissances et leurs compétences, faciliter leur développement personnel et renforcer leurs perspectives d'emploi.

 
 
 
 

Le séminaire réunira des représentants des neuf partenaires du projet

Ce séminaire est le fruit d'une collaboration entre Véronique Laulier, responsable de la formation continue à l'École nationale supérieure de paysage de Versailles et Aline Rutily, docteur en Sorbonne es Sciences de l'art, plasticienne et coordinatrice du projet européen pour l'association Paysage et patrimoine sans frontière implantée à Saint-Germain-en-Laye. Partenaires dans plusieurs projets européens depuis quatre ans, elles ont organisé des cours communs pour leurs étudiants, liés à la thématique des Langages du végétal en Europe, ainsi que des mobilités dans les pays partenaires, des conférences, des visites culturelles, des ateliers d'écriture, d'arts visuels et de maquette de paysage.

Depuis le début du projet, l'ENSP et l'association travaillent ensemble à l'organisation de ce séminaire international réunissant les 7, 8 et 9 juillet 2014 à l'École nationale supérieure de paysage, des personnalités représentant les neuf partenaires du projet :

  • l'association Récréarts, Eghezee, Belgique ;
  • le Centre d'éducation des adultes de Maracena Granada, Espagne ;
  • l'association Paysage et patrimoine sans frontière, Saint-Germain-en-Laye, France ;
  • l'école Nationale Supérieure de Paysage, Versailles, France ;
  • l'Université populaire La Sorgiva Montecchio Emilia, Italie ;
  • la fondation Alessandro Tagliolini-Centre pour l'étude du paysage et du jardin, San Quirico d'Orcia, Italie ;
  • le Centre culturel Beliaev, Faro, Portugal ;
  • le Centre culturel George Apostu, Bacau, Roumanie ;
  • l'Inspection scolaire, Bacau, Roumaine.
 
 
 
 

Un retour sur les réalisations du projet

Près de cent cinquante adultes européens ont participé aux différentes réalisations de ce projet qui seront présentées durant le séminaire :

  • Un livre commun intitulé Langages du végétal en Europe, virtuel, multilingue, multimedia et imprimable. « Ce florilège décliné en cinq langues déroule les variations expressives de ses Langages, littéraires, poétiques, picturaux, musicaux, chorégraphiques, plasticiens et leurs liens avec les écritures et les mythes européens les plus anciens » Aline Rutily., « Préface », Langages du végétal en Europe (Dir), 2014.
  • Un Herbier interactif et multilingue en ligne.
  • Des expositions témoignant des différents échanges entre les partenaires, sur le thème du végétal : art postal, photographies des différentes rencontres en Espagne, Roumanie, Italie, Portugal, Belgique, et des actions qui y ont été présentées (visites de jardins, chorégraphies et azulejos à Faro, céramique à Granada, gravure, art nouveau et land art en Belgique, herbiers et art culinaire en Italie et en Roumanie...).
  • Un Tapis végétal transculturel, œuvre collective in process et proposition artistique d'Aline Rutily, à partir de ses propres créations intitulées Tapis-Jardins et en référence aux mythes fondateurs de la culture occidentale qui s'incarnent dans le végétal du jardin et du tapis. Cette œuvre s'est agrandie progressivement au cours des  cinq rencontres internationales pour occuper aujourd'hui une superficie d'environ 12 m2.
 
 
 
 

Au programme du séminaire

Outre la présentation de ces réalisations, le séminaire est l'occasion d'inscrire le projet Grundtvig Langages du végétal en Europe dans les jardins de Versailles et du Musée Albert Kahn à Boulogne Billancourt, et d'y proposer des points de vue et parcours inédits : visite gustative du Potager du Roi, itinéraire signé par le roi Louis XIV lui-même à travers le Petit Parc du château de Versailles, ateliers-conférences de l'Osmothèque de Versailles, conservatoire international des parfums, installation-performance du Tapis Végétal Transculturel dans le Potager du Roi, visite du jardin d'Albert Kahn éclairée par ses collections de photographies et de films réunies sous le titre d'Archives de la planète.

 
 
 
 
logo EU Lifelong learning

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

 
 
 
 

Rencontre entre les neuf partenaires européens du projet Grundtvig

 
 
 
 
 


Projet Grundtvig-tapis végétal à Bruxelles


Projet Grundtvig- voyage à Faro