Retour sur « Sphères victorieuses »

23 février 2021

 
 

Projet lauréat de la 4e édition du festival Jardins du monde en mouvement

Suite à l'appel à candidatures pour le festival Jardins du monde en mouvement lancé en 2019 par la Cité internationale universitaire de Paris, trois étudiants en 2e année de la formation menant au Diplôme d'État de Paysagiste à l'École nationale supérieure de paysage, Lila Boulnois, Élodie Guillemot et Alexis Campagne, ont vu leur projet de création de jardin sélectionné.
 
 
 
 
Photo_collectif_REDIMENSION

Lila Boulnois, Alexis Campagne et Élodie Guillemot, au Potager du Roi.

 
 
 
 

Le festival Jardins du monde en mouvement

Ouvert chaque année depuis 2017 aux jeunes diplômés ou étudiants en paysage, architecture et urbanisme, le festival Jardins du monde en mouvement est le premier festival de jardins contemporains à Paris. Il a été créé afin d'accompagner le projet de développement Cité2025 de la Cité internationale universitaire de Paris.

L'objectif du concours est de proposer une création qui fait écho au patrimoine architectural si particulier des édifices de la Cité internationale, composée de 43 maisons. L'installation doit alors s'intégrer harmonieusement dans les jardins et/ou le parc. Une identité forte en lien avec l'influence stylistique de la maison choisie, ainsi qu'une dimension de développement durable (matériaux biosourcés, récupération des eaux pluviales, niches écologiques, partage des ressources, comportements écoresponsables, etc.) sont requises. Les cinq projets lauréats se voient ensuite attribuer un budget de 8 000 € pour leur réalisation dans le parc de la Cité internationale universitaire et ont vocation à y être exposés pendant 7 mois, durée pouvant ouvrir à une installation pérenne.

 
 
 
 

Le projet « Sphères victorieuses »

 
 
 
 
Coupe_A_REDIMENSION

Coupe réalisée par Lila Boulnois, Élodie Guillemot et Alexis Campagne.

Lila Boulnois, Élodie Guillemot et Alexis Campagne se sont réunis pour mettre en commun leurs intentions dans la conception et l'analyse des jardins et du paysage. « Sphères victorieuses » est un jardin conçu pour dialoguer avec la résidence Julie-Victoire Daubié, située au sud-ouest du parc Est de la Cité Universitaire de Paris. Ils ont orienté leur choix vers cette maison parce qu'elle porte le nom d'une femme encore méconnue, alors même qu'il s'agit de la première femme à avoir passé et réussi le baccalauréat en 1861. À travers leur projet de jardin, ils ont donc souhaité lui rendre hommage et la mettre à l'honneur dans le but d'offrir aux visiteurs le soin de découvrir son histoire mais également celle du baccalauréat. En effet, à cette époque, le jury validait l'obtention de l'examen à l'aide d'un système de boules : rouges pour un avis favorable, blanches pour une abstention et noires pour un avis défavorable. Cette pionnière décrocha son diplôme en recevant 6 boules rouges, contre 3 blanches et 1 noire. 

 
 
 
 
Perspective_C_REDIMENSION

Perspective réalisée par Lila Boulnois, Élodie Guillemot et Alexis Campagne.

"Sphères victorieuses" s'articule autour de dix massifs sphériques faisant subtilement référence, tant par leur nombre que par leur forme, à ces boules, symboles d'un tournant dans l'histoire de l'enseignement et de la recherche en France. Les vivaces et graminées à la floraison ou au feuillage noir, blanc et rouge constitueront la palette végétale en reprenant les couleurs des boules. La disposition de ces parterres offrira l'occasion de découvrir différemment le parc et la Maison Julie-Victoire Daubié et mettra en valeur la perspective et les cônes de vue sur l'édifice.

L'inauguration du jardin des lauréats devrait avoir lieu le 6 mai prochain. Il fera l'objet d'une exposition allant jusqu'au 4 novembre 2021. Si l'œuvre s'intègre bien au parc durant ces 7 mois, elle pourrait prendre une dimension pérenne.