Deuxième année de la formation de Paysagiste diplômé d'État (DEP2) à Marseille

 
 

Le semestre 3 (Master 1) à Marseille

Séquence Montagne

La séquence Montagne a pour objectif la compréhension des spécificités des milieux de montagne et l'approche d'un territoire sur le long terme. Elle doit permettre aux étudiants d'appréhender les enjeux actuels de l'aménagement en montagne, et les conditions d'intervention du paysagiste, par le biais de rencontres avec de nombreux acteurs locaux. La question de la représentation du territoire et du projet est fondamentale.
L'exploration artistique Lieux de travail permet ensuite de développer l'utilisation de l'outil vidéo.

 
 
 
 

Séquence Un grand équipement dans la ville

La séquence consacrée aux grands équipements dans la ville porte sur la reconfiguration d'un secteur de ville intégrant les logiques de plusieurs grands équipements publics en mutation. Attention, les grands équipements ne sont pas l'objet de la séquence : c'est la ville ! La ville dans toutes ses dimensions : celles des représentations, des déplacements, des espaces publics, du logement, du mode d'habiter, du vivant mais également sa morphologie, sa composition, ses pentes. Cette séquence doit permettre de développer la capacité d'analyse critique, d'aborder le changement d'échelles comme un moyen de redéfinir le projet, de se confronter à la mesure des objets et des distances. Le « terrain de jeu » est choisi en fonction des problématiques actuelles et change en fonction de l'évolution de notre métier. Il rassemble des questions de Paysage, de Ville et de Nature et il permet d'interroger plus largement le devenir de la Métropole. Cette année les grands équipements sont : le Parc de Montgolfier et le Centre Urbain du Merlan dans le quartier de Ste Marthe (XIV ème arrondissement de Marseille).

L'Atelier doit permettre, avec la compréhension des conditions de production du tissu urbain contemporain, la définition d'une stratégie de reconfiguration urbaine, confrontée à la logique des usages existants. Cette stratégie est ensuite déclinée à plusieurs échelles, spatialisée dans un Plan-guide, conduite comme une insertion des grands équipements dans la Ville et dans les projets en cours  (ZAC des Hauts de Sainte Marthe, Rénovation urbaine de la ZUP n°1, projet L2, projets Métropole, etc.).

L'atelier comporte différentes phases rythmées par des apports structurés : méthodologiques, théoriques et techniques. Le travail technique s'exprime en fin d'atelier à travers l'approfondissement d'une proposition d'aménagement en lien avec le thème de chaque groupe.

 
 
 
 

Semestre 4 (Master 1) à Marseille

Séquence Vallon

Cette séquence permet de lever les problématiques liées à l'urbanisation littorale ou retro-littorale en lien avec les dynamiques naturelles et écologiques, de conforter une démarche de trame verte et bleue dans une logique de projet, et d'ouvrir des pistes vers de nouveaux espaces publics à forte résilience qui intégreraient mieux les problématiques de l'eau dans l'aménagement urbain.

La séquence est organisée en deux ateliers : un premier atelier est mené à l'échelle urbaine et territoriale. Il s'agit d'une étude monographique par groupes de différents vallons ou séquences de cours d'eau. Les enjeux urbains sont réinterprétés à travers les problématiques de l'eau pour aboutir à une stratégie de projet urbaine et paysagère. 

À partir de cette collection de projets, le deuxième atelier change d'échelle et se focalise sur l'un des sites. Les étudiants développent individuellement un projet de parc tirant parti des contraintes et des atouts du milieu naturel et en interaction avec les acteurs du lieu.
 
 
 
 

Séquence Littoral

La séquence Littoral confronte les étudiants à la diversité et la conflictualité des usages des espaces littoraux, entre ville, industrie et nature. Le site littoral a été en effet utilisé dans des fonctions apparemment contradictoires. Le projet a pour ambition d'imaginer le devenir d'espaces littoraux en situation de déshérence relative, en s'appuyant sur les usages et les représentations sociales et politiques du littoral d'une part et sur une vision urbaine globale d'autre part, aux trois échelles de l'ouest de l'Etang de Berre, de la commune, et du canal.