Troisième année de la formation de Paysagiste DE (DEP3) à Marseille

 
 

Les semestres 5 et 6 abordent des territoires plus vastes et plus complexes en posant la question de la mise en cohérence des différents niveaux de complexité à différentes échelles.

Cette approche préfigure les nouveaux métiers du projet de territoire dans lesquels la question paysagère devient un axe majeur. On y pose la question de la prise en compte du paysage, et de ses dimensions géographiques et environnementales dans le débat politique et socio-économique autour du devenir des territoires.

Les étudiants approfondissent les débats de société concernant leur métier futur (gouvernance, développement durable, participation des habitants, aspects réglementaires, place de l'agriculture, modes d'habiter...) et à se forger des méthodes et des outils de spatialisation pertinents pour prendre des positions fortes dans des débats impliquant une multiplicité d'acteurs.

Une part importante de l'enseignement est consacrée à la rencontre d'acteurs de terrain : des maîtrises d'ouvrages, des structures décentralisées de l'Etat ou de la sphère technique privée et parapublique.

Les phases d'atelier de projet sont construites sur la réalité d'une commande formulée par une maîtrise d'ouvrage communale ou intercommunale.

La troisième année est en tronc commun avec la spécialité Paysage et Aménagement du Master Urbanisme et Aménagement (ENSP/ Université de Provence).