La quatrième année de la formation Paysagiste DPLG

 
 

Une mise en situation professionnelle


En 1976, l’École nationale supérieure de paysage (ENSP) de Versailles est créée pour mettre en œuvre la formation conduisant au diplôme de Paysagiste DPLG1. Cette formation s’effectue en quatre ans. Les trois premières années, les étudiants se concentrent sur l’apprentissage de la pratique du projet de paysage et sur l’acquisition des connaissances et méthodes indispensables à son élaboration. La quatrième année a pour objectif de les préparer à l’exercice du métier de paysagiste DPLG et de les placer au cœur des débats de la profession.
Pour obtenir leur diplôme, les étudiants doivent justifier de leurs compétences à travers deux travaux menés simultanément : un travail personnel de fin d’études (TPFE) et un atelier pédagogique régional (APR).

Le travail personnel de fin d'études
Le sujet est laissé au choix de l'étudiant. Le TPFE doit être compris comme une proposition d'évolution d'un territoire. À travers cet exercice, l'étudiant doit faire preuve de ses capacités de concepteur dans le cadre d'un projet de paysage.

Les ateliers pédagogiques régionaux
Par groupes de trois et accompagnés par un professionnel du paysage enseignant à l'ENSP, les étudiants travaillent pendant environ un semestre sur une problématique réelle formulée par une institution publique ou une grande entreprise. Les équipes d'étudiants cherchent à comprendre et orienter l'évolution d'un paysage. L'atelier alterne des périodes de présence sur le terrain et de travail dirigé à l'école. Un comité de suivi - mis en place par le partenaire extérieur - accompagne l'avancement des travaux.


1. Diplômé par le gouvernement.
C'est un diplôme de troisième cycle du ministère en charge de l'Agriculture, homologué au niveau I (cf. l'arrêté du 17 juin 1980 du ministère du Travail).
 
 
 
 
 
 
 
 
Belvédère


 
 
 
 
Visan - jouer sur les hauteurs
 
 
 
 
Croki sans milieu