Carnet de bord du Potager du Roi - lundi 27 avril 2020

21 avril 2020

 
 

Par Antoine Jacobsohn, Adjoint au Directeur en charge du Potager du Roi

Malgré un contexte contraignant marqué, entre autres, par une réduction significative des approvisionnements en graines et en plants, l'équipe des jardiniers maintient l'activité d'entretien, de culture et de récolte au Potager du Roi. L'hygrométrie moyenne est très basse actuellement, proche de 50%, et soulève des inquiétudes : depuis six semaines, le jardin n'a en effet reçu que 4 mm de pluie et l'arrosage est ainsi devenu nécessaire pour les cultures légumières. En attendant la prochaine averse, les fleurs continuent de s'épanouir dans une explosion de couleurs pour la joie de ceux travaillant sur place et de nos visiteurs virtuels !

Poussez la grille pour un tour au jardin ...
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Après les abricotiers, amandiers, cerisiers, pêchers, pruniers et poiriers, voici que les pommiers et les cognassiers s'épanouissent pour que la pollinisation se fasse et aller vers la nouaison des fruits.
  • Une des difficultés pour la pollinisation des poiriers et des pommiers, c'est que leur nectar n'est pas particulièrement sucré, l'odeur de leurs fleurs peu suave et le pollen relativement peu abondant. Or, au printemps, il existe une concurrence sévère pour attirer les abeilles et, dans ce domaine comme dans d'autres, les pissenlits tirent leur épingle du jeu. Le fait que la fleur soit au ras du sol donne aussi l'avantage d'une moindre prise au vent par rapport aux fleurs situées en hauteur dans les arbres.
  • Au Potager, il n'y a pas que des bancs, mais aussi des corbeilles de fruits, 10 en tout, qui sont en pierre. Elles se situent sur les piliers des murs construits tout le long de la rue du Maréchal Joffre et n'ont pas été réalisées sur le même modèle. Pouvez-vous identifier tous les fruits et les légumes ?
 
 
 
 


 
 
 
 

Travaux

  • Les choux-fleurs ont été récoltés.    
  • Les pommes de terre ont été plantées. Une fois qu'il aura plu et que les plants auront bien poussés, il faudra les buter. Les premières récoltes de pommes de terre hâtives seront pour la deuxième moitié du mois de juin.
 
 
 
 


Travaux8


Travaux2


Travaux3


Travaux4
 
 
 
 

  • Quatre cerisiers, dont le porte-greffe 'Sainte Lucie' trop vigoureux pour l'emplacement prévu au jardin Lelieur, sont venus s'ajouter aux arbres de plein vent du jardin 3e des Onze : 'Trompe géai' ou 'Bigarreau blanc', 'Bigarreau de mai', 'Peloa' et 'Xapata'. Ce sont des variétés hâtives. Les deux dernières sont traditionnelles en Pays basque. Vous souvenez-vous que Louis XIV s'est marié à Saint-Jean-de-Luz ?
  • La période du confinement est propice à la réflexion : les jardiniers prennent quelques heures chaque semaine pour se réunir, en respectant les distances et les gestes barrières, et repenser les systèmes de cultures.
  • La boutique-librairie étant actuellement fermée, la récolte est proposée à la vente via l'association le Comptoir du Potager, tandis qu'une partie de la production est offerte à SOS Accueil, association d'intérêt général à caractère social accueillant des personnes en difficulté sur Versailles.
 
 
 
 


Travaux6
 
 
 
 
Photos réalisées par J. Provost