Carnet de bord du Potager du Roi - mardi 24 mars 2020

 
 

Par Antoine Jacobsohn, Adjoint au Directeur en charge du Potager du Roi

L'équipe de jardiniers est à l'oeuvre, afin d'assurer la continuité de l'entretien du Potager du Roi. L'effectif est réduit, en raison de la consigne de confinement, par mesure de prévention face au risque de contamination au COVID-19.

Régalez-vous en photos et... à distance !
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Au 3e des Onze, la floraison des abricotiers, des cerisiers et des pruniers est bientôt totale. Est-ce que les abeilles sont à l'oeuvre ?
  • Bientôt, depuis le belvédère du Jardin du directeur, il faudra écarter les feuilles du marronnier puis des platanes pour avoir la vue sur la Pièce d'eau des Suisses. Mais, pour le moment, c'est la propolis que l'on peut observer, c'est-à-dire la résine collante des bourgeons du marronnier. Les boutons sont en pleine expansion et, très vite, nous aurons une belle floraison pyramidale.
  • Les bourgeons des Bignones (Campsis radicans) qui poussent au pied de deux piliers du mur exposé au nord de la Terrasse La Quintinie, côté est, ne sont pas encore sortis. Toutefois, après de longues et fidèles années, ces deux belles lianes devront être arrachées pour que les travaux de restauration des murs et des voûtes puissent être effectués.
  • Au Jardin Duhamel du Monceau, nous pouvons observer la qualité des plantations de la haie réalisées en janvier. Est-ce que tous les plants reprennent ? Sur le fond, c'est pendant les canicules et la sécheresse de l'été à venir, que nous saurons si les plants sont sains et si les racines ont pu descendre, suivant l'eau dans les profondeurs.
  • Dans le Grand Carré, des choux vieux de cinq ans fleurissent (les fleurs sont sucrées) et les plantations d'ail éléphant (Allium ameloprasum) se développent. Nous en aurons en vente la boutique cet été.

Les travaux en cours :
 
  • Récoltes, préparations de planches et semis, dans la partie centrale du Jardin de la Figuerie.
  • Des tontes sont à faire ou en cours. Sur les derniers quatre mois, il est tombé 400 mm de pluie, sur une moyenne annuelle d'environ 650 mm. L'herbe ne demandant que du soleil et un peu de chaleur en plus pour pousser vite et fort.
  • Au Jardin Hardy, les rendez-vous ont été repoussés. Les jardiniers devaient rencontrer Gilles Clément et Miguel Georgieff (Coloco) pour échanger et faire avancer le projet sur cet espace.
  • Les semis en serre avancent. Certaines livraisons de semences sont encore en attente, les plants devant être prêts pour la mise en pleine terre début mai !
  • Les abeilles, elles aussi, sont au travail.