La politique des publics auprès des scolaires

18 février 2022

 
 

Au Potager du Roi et hors-les-murs

Dans le cadre de ses missions, l'École nationale supérieure de paysage développe un programme d'actions éducatives spécifiques à destination des publics scolaires, de la maternelle au lycée, qui est organisé autour de son site historique, le Potager du Roi. L'établissement inscrit son action dans des dispositifs d'Éducation Artistique et Culturelle (EAC) sur les thèmes du jardin et du paysage, construits en collaboration avec des établissements scolaires partenaires et l'Académie. Depuis 2019, plus de 8 500 élèves ont ainsi eu l'opportunité de découvrir ce patrimoine d'exception et ont été sensibilisés à ses multiples facettes culturales, culturelles et paysagères.
 
 
 
 

Les visites-ateliers thématiques

Scolaires au Potager 2

Groupe scolaire au Potager du Roi, septembre 2020. Photo : École nationale supérieure de paysage

L'École nationale supérieure de paysage propose une offre diversifiée de visites-ateliers portant sur une pluralité de thèmes destinés à appréhender le Potager du Roi dans toute sa diversité : patrimoine, fruits et légumes, cycle des saisons ou des végétaux. Actuellement, un choix de six thématiques est offert aux enseignants : la Germination, Arcimboldo, les Quatre saisons, Pop-Up 3D, l'Écosystème et les Recettes de saison.

À la fois pédagogique et ludique, ce format s'adresse aux élèves de cycle 1, 2 et 3 et comprend :

  • une heure de visite, de déambulation pour observer, sentir, réfléchir et découvrir le jardin ;
  • une heure d'atelier durant laquelle les élèves sont invités à restituer les thématiques vues dans le jardin, à travers une activité créative.
 
 
 
 
Atelier_PhotoDidierPlowy2

Un enfant en atelier durant une visite-atelier. Photo : Didier Plowy
 
 
 
 

Cette offre est proposée par des guides-conférenciers, engagés dans une relation de travail durable avec l'école de paysage, et par des jeunes en mission de service civique.

Le format remporte un grand succès auprès des écoles, mais aussi des centres d'accueil et de loisirs, à qui sont proposées certaines thématiques pendant les vacances scolaires. Il se décline également en fonction de la programmation.

Pour les élèves de collège et de lycée, trois parcours sont proposées avec pour chacun d'entre-eux une visite guidée thématique complétée d'un livret d'activités. L'offre aborde l'histoire (des jardins, du paysage, de l'art et de l'alimentation), les sciences et vie de la terre et la littérature.

Cette année, à l'occasion de la 2e édition de la Biennale d'Architecture et de Paysage organisée par la région Île-de-France, trois nouveaux parcours de visites-ateliers et une médiation spécifique à destination des lycéens et collégiens seront proposés en lien avec l'exposition La Préseance du vivant présentée par Gilles Clément et l'atelier Coloco.

 
 
 
 

La mallette pédagogique, un outil de médiation hors les murs

Jean_francois_Verganti

La mallette pédagogique À la découverte des 5 sens, le Potager du Roi. Photo : Jean-François Verganti

Grâce au soutien du World Monuments Fund et d'American Express, la mallette À la découverte des 5 sens, le Potager du Roi, mallette pédagogique spécifique au premier cycle (3 à 6 ans) a été déployée en septembre 2021, pour sa deuxième année d'utilisation, dans cinq établissements partenaires du Département des Yvelines : Robert Desnos (Achères), Le Petit Prince (Versailles), Les Lutins (Versailles), La Chouette Ecole (Richebourg) et Yves le Coz (Versailles).

Actuellement, seize classes disposent de cet outil multisensoriel et ludique pour réaliser les 25 activités proposées autour de cinq thématiques (les cinq sens, la faune et la flore, les saisons, le paysage et l'alimentation). L'ensemble des supports et des formats d'activités inclus dans la mallette sont en adéquation avec les objectifs fixés par le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse et peut être complété par plusieurs visites du site afin de poursuivre l'expérience sur le terrain en compagnie d'un médiateur.

 
 
 
 
2_Levezlesyeux2020

Présentation publique de l'outil par Nathanaël Mikles avant son déploiement à l'occasion de "Levez les yeux!", le 18 septembre 2020. Photo : École nationale supérieure de paysage

Nathanaël Mikles, artiste et illustrateur a été choisi par l'École nationale supérieure de paysage pour la conception et la réalisation de la mallette pédagogique. L'École nationale supérieure de paysage remercie également l'École du Louvre pour le travail de préfiguration réalisé dès 2018 en collaboration avec les étudiants du Master 2 Médiation Culturelle, encadrés par Frédérique Leseur et Claire Merleau-Ponty.

 
 
 
 

Une démarche qui s'inscrit dans les politiques d'Éducation Artistique et Culturelle (EAC)

MoisMoliere2020_Ecolenationalesuperieuredepaysage

Représentation théâtrale, Mois Molière. Photo : École nationale supérieure de paysage

L'Éducation Artistique et Culturelle (EAC) est une politique de démocratisation culturelle. Elle sensibilise l'élève à la place des arts et de la culture dans sa vie et son environnement et elle contribue à son apprentissage de la citoyenneté. Elle joue un rôle majeur dans sa compréhension du monde contemporain, éclairée par la démarche singulière des artistes et des scientifiques. En 2013, l'État en a fait une composante incontournable de l'enseignement, sur l'ensemble du territoire, avec pour objectif que 100% des jeunes aient accès, pendant leur scolarité, à des actions d'éducation artistiques et culturelles. 

À cette fin et en écho à ses missions de formation et de transmission, l'École nationale supérieure de paysage construit, aux côtés d'établissements scolaires partenaires, des projets qui s'inscrivent dans les politiques d'EAC explorant les thématiques du jardin et du paysage. Pour l'année scolaire 2021-2022, l'école a ainsi engagé des partenariats avec huit établissements d'enseignement.

 
 
 
 
lyceejulesferry

Réalisation de semis par une classe de 2nde du Lycée Jules Ferry à Versailles. Photo : École nationale supérieure de paysage
 
 
 
 

Le jardin, abordé dans toutes ses composantes est la thématique explorée avec les élèves de l'école maternelle Robert Desnos d'Achères, le lycée Jules Ferry de Versailles et les jeunes de l'unité d'enseignement de l'Hôpital de Jour de Saint-Cyr-l'École.

Ces projets alternent découverte du Potager du Roi et temps de jardinage au sein même des établissements. Tout au long de l'année, les élèves abordent la question du rythme des saisons, de la faune et de la flore, de l'écosystème et de l'importance de l'alimentation en circuit court, en fonction de leur âge et du niveau de la classe.

L'aboutissement de ces projets est la création d'un espace jardiné bénéfique aux enseignements et dont les élèves sont responsables.

La réalisation de ces actions est portée par :

  • David Provost, jardinier au Potager du Roi ;
  • Matthias Colardelle et Cyril Roeser, étudiants en deuxième année de la formation menant au Diplôme d'État de paysagiste à l'École nationale supérieure de paysage ;
  • Anel Cusset, chef cuisinier engagé dans la valorisation des circuits courts ; ce dernier intervient auprès de la section UPAA du lycée Jules Ferry de Versailles. Les élèves rassemblés dans cette classe de seconde sont des allophones d'origines variées. La présentation du Potager et de sa production permet un échange autour de leur rapport à l'alimentation, tandis que l'atelier cuisine invite à la préparation de recettes de saisons à partir des produits du jardin.
 
 
 
 
AT_0185

Dans le jardin Duhamel du Monceau au Potager du Roi. Photo : Jacky Provost

Le paysage est le fil rouge de quatre autres projets menés cette année par le biais de différents médiums artistiques.

La photographie a été choisie pour accompagner des élèves de trois classes du lycée Jacques Prévert et deux classes de l'école Lully-Vauban à Versailles.

Dans les deux cas, cette pratique donne aux élèves l'occasion d'exercer leur regard et de considérer leur environnement proche de manière construite et réfléchie.

Accompagnés par Jean-Christophe Bardot, photographe professionnel, les élèves de CE1 de l'école Lully-Vauban découvrent, lors de séances organisées au Potager, un espace patrimonial et un environnement où l'infiniment grand côtoie l'infiniment petit, un monde où le végétal, qu'il soit domestiqué ou sauvage, devient un objet plastique mis en scène.

Le lycée professionnel Jacques Prévert, qui occupe une ancienne diamanterie des années 1920, fête cette année le centenaire de ce patrimoine architectural remarquable. Pour l'occasion, il a souhaité engager trois classes de seconde dans un travail documentaire invitant les élèves à regarder leur environnement quotidien. Le photographe professionnel Éric Facon anime des séances à la fois sur le site du lycée et celui du Potager pour traiter de portrait, d'autoportrait et de paysage.

 
 
 
 
2

Plastique Danse Flore, 2019. Photo : École nationale supérieure de paysage

C'est par le mouvement et la danse que les élèves de l'école Carnot explorent les sujets du paysage, du jardin et de ses composantes. La danseuse et chorégraphe Nathalie Quoniam intervient auprès des élèves tout au long de l'année au nom du Festival Plastique Danse Flore, programmé depuis plus de 10 ans au Potager du Roi. La pratique de la danse éveille à la relation aux autres, aux différences d'échelles, au mouvement et au corps dans l'espace et dans le paysage. Ces interventions aboutiront à une restitution le 4 juin à l'occasion de l'évènement annuel ouvert au grand public, Révisez votre Potager.

L'initiation au paysage et au métier de paysagiste proposée aux élèves de première en Histoire de l'art du lycée Van Gogh d'Aubergenville se réalise à travers plusieurs médias : dessin, photographie et vidéo. La paysagiste Margot Fouquet, ancienne étudiante de l'école, propose aux élèves de se mettre dans la peau des paysagistes concepteurs en imaginant un projet d'amélioration d'un des espaces du lycée à travers l'observation, l'analyse et le rendu de propositions. Ainsi, les élèves pourront se familiariser avec le métier et la démarche du paysagiste dans leur environnement quotidien, au Potager du Roi mais aussi sur les bords de Seine, à Aubergenville.

Enfin, les élèves option Histoire de l'art au lycée Marie Curie ont le privilège de participer à la 2e édition de la Biennale d'Architecture et de Paysage d'Ile-de-France à l'École nationale supérieure de paysage. Rencontres et échanges avec les commissaires, scénographes et médiateurs sont l'occasion pour eux de comprendre la construction de l'exposition La Préséance du vivant, et de produire, in fine, un document de médiation à l'usage des collégiens et lycéens. Ce support, construit par et pour des jeunes, a pour ambition de faire comprendre les enjeux et les messages portés par Gilles Clément, le collectif Coloco et la Chaire Terre et paysage de l'école : un véritable manifeste qui nous invite à réfléchir à notre rapport au vivant (végétal, animal microbien, aérien ou souterrain) et à sa place dans l'aménagement du territoire. À découvrir après l'ouverture de la manifestation le 14 mai prochain...