Le nécessaire rajeunissement du patrimoine arboré

18 octobre 2019

 
 


Photo : Arnauld Duboys Fresney.
Photo : Arnauld Duboys Fresney.
 
 
 
 

La principale faiblesse du patrimoine arboré du Potager du Roi est son vieillissement naturel.
 
Les sujets les plus anciens du site ne datent pas de La Quintinie : ils datent des années 1880 et atteignent les 140 ans. Quelques-uns des arbres que La Quintinie avait plantés étaient encore visibles en 1806, avant d’être tous arrachés par ordre de Jean-Baptiste Lelieur, administrateur des Parcs, pépinières et jardins de la Couronne depuis 1804.
 
Il est par ailleurs utile de rappeler que les arbres plantés ont été utilisés dans un but productif, et présentent ainsi une durée de vie moindre qu’à l’état sauvage. Jules Nanot, professeur d’arboriculture fruitière et directeur de l’Ecole au début du 20ème siècle, écrivait que la durée de vie d’un poirier au Potager du Roi était de 70 ans (contre 300 à 350 ans à l’état sauvage) et celui d’un pêcher de 18 ans.
 
La combinaison de sujets âgés et de murs fragilisés, qui nécessitent une restauration préalable à la replantation et à la mise en place de formes fruitières sur le long terme, amplifie ainsi très clairement le sentiment de dégradation dans de nombreuses parties du jardin.
 
A noter qu’entre les années 1980 et le milieu des années 1990, sous l’École nationale supérieure d’horticulture, le nombre d’arbres a été divisé par deux. Un registre des arbres qui ont dû être arrachés, sans replantation, à cause de leur vieillissement ou d’une maladie, notamment le pourridié, a été tenu par Jacques Beccaletto.
 
Inventaire 2018
 

Essences

Place relative dans le Potager (en % du total des arbres*)

Séries devant être remplacées au plus vite

Séries devant être remplacés d’ici 10 ans

Séries ne nécessitant pas de remplacement

Age moyen

% de la population totale

Age moyen

% de la population totale

Age moyen

% de la population totale

Poiriers

37%

66 ans

42%

52 ans

20%

28 ans

38%

Pommiers

56%

23 ans

4%

40 ans

38%

28 ans

58%

Cerisiers

0,5%

-

-

6 ans

12%

6 ans

88%

Pruniers

1%

-

-

13 ans

3%

13 ans

97%

Pêchers

2,5%

11 ans

95%

 

 

8 ans

5%

Figuiers

0,5%

-

-

-

-

13 ans

100 %

Vigne

2,5%

-

-

13 ans

100 %

-

-

 
*Le Potager du Roi comprend 3768 sujets.
> CE QUE L'ÉCOLE A FAIT
 
 

Le programme de rajeunissement du patrimoine arboré se poursuit dans tous les espaces où l’intervention est possible :

 

  • Des formes de conduite nouvelles (haies diversifiées en port libre) ont été implantées le long des jardins Lelieur, dans le Cinquième des Onze (130 ml) et au niveau du jardin Duhamel du Monceau.

  • Dans le Jardin Du Breuil, la mise en place sur la côtière ouest d’une alternance de deux variétés de figuiers, la Ronde de Bordeaux et la Dalmatie, a été réalisée. Sur la côtière est, la mise en place d’une haie mixte avec des noisetiers, de la bourdaine, du mahonia et du nerprun a été menée.

  • Les murs des terrasses du Levant et du Couchant du Grand Carré ont fait l’objet de plantations récentes avec des formes classiques (palmettes verticales). Sur chaque rampe, environ 65 mètres linéaires de plants de petits fruits ont par ailleurs été réalisés. Au total, 260 mètres linéaires de plantations ont été réalisés avec une alternance de pieds de goumi du Japon (fixateur d’azote), de pieds de cassissiers, de pieds d’arbousier, de pieds de groseilliers. Comme pour les plantations dans le Jardin Du Breuil, il est nécessaire de considérer ces plantations dans une rotation de longue durée avec la remise en place, à la suite des petits fruits, d’arbres fruitiers avec une forme basse (losanges et cordons unilatéraux).

  • L’introduction de 16 plants d’arbres et arbustes offerts par GIE Pépinières Franciliennes dans le jardin Le Nôtre, au printemps 2019, permet à l’équipe de jardiniers de tester des espèces et variétés (amandier, arbousier, cognassier du Japon, figuier, kaki, nashi, noisetier, sureau) pouvant s’adapter aux sols du Potager, à ses différentes expositions, à son climat, ainsi qu’aux méthodes de cultures actuelles.

 

 
 
 
 
Nouvelles plantations 1
Nouvelles plantations 2
Nouvelles plantations 3
Nouvelles plantations 4
 
 
 
 
Les nouvelles plantations se poursuivent dans tous les espaces où l'intervention est possible. Photos : ENSP - Automne 2019