AGRIGE Archipels agriurbains résistances et gouvernances (2016-2020)

 
 
image PSDR

Image : Cécile Mattoug, architecte DE, stagiaire AGRIGE, ENSP, 2016.
 
 
 
 

Résumé

Comment penser ensemble ville et agriculture ? La région Île-de-France a lancé en 1999 une démarche de « programmes agri-urbains », au nombre de douze aujourd'hui. Que se joue-t-il sur ces territoires présentés comme des laboratoires où s'inventeraient de nouvelles façons de concevoir l'espace à travers le lien entre ville et agriculture ?

Le projet entend instruire la spécificité de ces territoires dans la gouvernance foncière, agri-environnementale et alimentaire de l'Île-de-France. Cette construction territoriale pose la question de la transaction entre les différents acteurs, celle de l'appropriation des dispositifs et de leur éventuelle transférabilité. Une hypothèse est que cette forme de territorialisation relève d'une volonté de requalification paysagère : volonté de résistance et désir d'exister par une identité locale ; volonté de « faire projet » en s'appuyant sur des ressources territoriales propres.

L'originalité du projet tient à une approche spatiale de l'agriurbain. Il associe trois organismes d'enseignement et de recherche reconnus sur ces questions (AgroParisTech, ENSP et Paris Ouest Nanterre La Défense) à sept territoires agriurbains ainsi que d'autres partenaires. Nous avons retenu trois principales questions de recherche, qui seront instruites de manière transversale dans les différents volets de recherche.

État d'avancement du programme : 2016-2020

Partenaires : (1) AgroParisTech - (2) Paris 10-Ouest Nanterre - (3) LAREP- École nationale supérieure de paysage de Versailles.

 
 
 
 

Chercheurs du LAREP impliqués

Mme Sophie  Bonin

M. Patrick  Moquay

Mme Monique  Toublanc