Programme SEQUANA Seine-Aval 4. Perceptions et usages des végétaux dans les espaces publics et les jardins privés en bord de Seine (2009-2011)

 
 

Chercheur du LAREP impliqué

 
 
 
 

Projet de recherche postdoctoral

 
 
 
 

Résumé du programme

Ce programme s'inscrit dans un programme plus vaste : SEQUANA Seine-Aval 4. La présentation ci-dessous ne concerne que la recherche traitée par l'équipe de l'ENSP.

Dans un premier temps, la recherche a tenté de faire ressortir le découpage que les habitants et usagers de l'estuaire effectuent de leur espace : quelles sont les unités paysagères qu'ils reconnaissent eux-mêmes (systèmes de classifications vernaculaires) ? Des notions comme celles de campagne, de nature, de village, de plaine, etc. ont-elles encore un sens pour eux ? Si oui, lequel, et si non, par quelles autres notions nouvelles les remplacent-ils ? Quelles sont les perceptions, les représentations, les pratiques qui sont liées à chacune de ces zones ?
 
Dans un deuxième temps, nous formulons l'hypothèse que les découpages qui ressortent du premier axe étudié et les mutations du territoire trouvent leur corollaire dans la connaissance, les représentations et l'utilisation qui est faite des plantes en fonction des situations paysagères, et des différents groupes sociaux concernés. Dans quel contexte paysager, et pour quel groupe social une plante est-elle considérée comme nuisible, prestigieuse, identitaire, ornementale, sauvage, urbaine, de banlieue, etc. ? Quel(s) rôle(s) jouent les prescripteurs (paysagistes, jardiniers, écologues, botanistes, CAUE...), les jardineries (loi de l'offre et de la demande), les modèles prestigieux (revues sur les « beaux » jardins, revues de protection de la nature...) ou publics (grands parcs des villes ou châteaux, réalisations paysagères considérées comme « exemplaires », etc.) dans le choix des végétaux ? Quels sont ceux qui présentent un fort investissement - affectif ou autre - de la part de ceux qui s'en occupent à un titre où un autre ?
 
 
 
 

Résultats disponibles

Ce programme a donné lieu à un rapport de recherche complet, et à de nombreuses annexes.
On trouvera la liste complète de ces travaux dans le rapport de synthèse : 


BOUILLON Didier, DEHAYE Karine, JOUBERT Alain, LEBORGNE Yann, Perceptions et usages des végétaux dans les espaces publics et les jardins privés en bord de Seine. Rapport de synthèse, Versailles, ENSP, 2012, 35 p.
 
DEHAYE Karine, LEBORGNE Yann, Perceptions et usages des végétaux dans les espaces publics et les jardins privés en bords de Seine, rapport de recherche, Versailles, ENSP, 2011, 114 p. + annexes.
 
SIROST Olivier, FEMENIAS Damien, BIROT L., BOUILLON Didier, Sequana : constructions sociales de l'estuaire de la Seine, rapport Seine-Aval 4, oct. 2012, 180 p.
 
 
 
 
logo LAREP