Thèse de Sondes Zaier

 
 
Direction : P. Donadieu, H. Rejeb
ENSP / Institut Supérieur d'Agronomie, Chot-Mariem, Tunisie

Évolution des pratiques de la villégiature sur le littoral tunisien : modèles nationaux et modèles importés, des pratiques de l'époque beylicale à l'influence du tourisme mondial
Thèse soutenue en 2010

 
 
 
 

Résumé

Thème de la recherche
Histoire et développement actuel de la villégiature littorale en Tunisie.

Intérêt

Le travail expérimentera une approche pluridisciplinaire croisant des résultats issus de l'histoire, de la géographie et des sciences sociales, et mise ici au service d'une discipline émergente : les sciences du paysage. Il contribuera à expliciter un phénomène socio-spatial d'actualité : le développement des pratiques de villégiature en Tunisie.

Questionnements et hypothèses
Comprendre les mécanismes du développement de l'urbanisme de villégiature pour élaborer les moyens de mieux en contrôler l'étalement sera l'objectif principal de ce travail de recherche. Pour cela, il importera de comprendre comment se construisent et évoluent les motivations qui poussent un nombre croissant de Tunisiens à construire leur résidence secondaire -susceptible de devenir ultérieurement principale- au bord de la mer. La question centrale est donc : Quels sont, à différentes périodes de l'histoire, les modèles d'urbanisation qui furent ou sont encore à l'origine du désir tunisien de villégiature littorale ? Cette question se décline en questions secondaires : - Quels sont les mécanismes par lesquels ces modèles d'urbanisation sont mis en œuvre et quels sont les cadrages administratifs qui sont en mesure de les réguler ? - Comment évoluent aujourd'hui ces mécanismes et sous quelles influences ? En réponse à ces questions, nous formulerons l'hypothèse suivante : La villégiature tunisienne est passée d'une pratique élitiste à une pratique de masse au moment où le modèle spontané d'implantation des résidences, impulsé par le mode de vie du pouvoir beylical dominant, a cédé la place au modèle en damier, véhiculé par les pratiques touristiques internationales.

Justification des sites
Le site de départ est Tunis, lieu de l'émergence de la villégiature Hafside (XVIe siècle). Le terrain évolue ensuite à mesure que la villégiature se déplace dans l'histoire (de la région de Tunis à celle de Bizerte). Cette évolution suit celle des moyens de transport et se fait selon une logique mondialement répandue : les élites s'installent en pionniers à distance de la ville, puis partent plus loin lorsqu'ils sont rejoints par les classes moyennes.
 
 
 
 
logo LAREP