Thèse de Nada Chbat

 
 

Direction : P. Donadieu

Les paysages des décharges urbaines au Liban : processus géographiques de localisation et de transformation
Thèse soutenue en 2010

 
 
 
 

Résumé

Les décharges urbaines, un des procédés de destruction des déchets qui consiste à les enfouir, concentrent sur de grandes surfaces des volumes importants de déchets qui subsistent après leur fermeture et marquent durablement la qualité de l'environnement et le paysage devenu « un élément important de la qualité de vie des populations ».

Le Liban, soumis à une guerre désastreuse et fortement confronté à de grandes destructions surtout sur le plan environnemental, a vu l'émergence des décharges urbaines anarchiques depuis 1975 pendant les premières années de guerre.

On connait mal les raisons de la localisation anarchique des décharges urbaines au Liban faites en dépit des normes requises. Notre recherche se situe au cœur d'un rapport de force entre la localisation des décharges et les attitudes des habitants vis-à-vis de ces décharges.

En l'absence de réelles politiques publiques de gestions des déchets au Liban, et avec l'éclatement anarchique des décharges urbaines dans plusieurs villes libanaises, quelles causes spatiales, sociales et politiques expliquent les logiques de localisation géographique des décharges urbaines au Liban, leurs impacts sur le paysage et leurs tentatives souvent infructueuses de transformation ?

À partir de nos premiers constats et observations il nous semble que la localisation des décharges urbaines est tributaire d'un rapport de forces qui se crée d'une part à partir des différentes opinions (refus, hostilité, indifférence,...) de la société locale vis-à-vis des décharges et d'autre part des projets proposés ou parfois imposés aux acteurs locaux.
 
 
 
 
logo LAREP