L'archéogéographie, une expertise au service des politiques publiques d'aménagement ; l'exemple de la rive droite de Bordeaux.

 
 

Séminaire du jeudi 23 mai 2013, ENSP Versailles

Exposé de Cédric Lavigne, docteur en histoire, consultant en archéogéographie.
 
 
 
 
Cédric Lavigne

Hypothèse d'un paléo-chenal de la Gironde © C. Lavigne 2012.
 
 
 
 

Résumé

Cédric Lavigne est un historien passé dans le champ de l'aménagement. Il apporte des compétences et des savoirs dans le champ opérationnel.

L'archéogéographie est une discipline qui émerge depuis une dizaine d'années, ouvrant la voie à un renouvellement des problématiques de la recherche sur l'histoire des paysages par la lecture des formes. Le terme d'archéogéographie s'est cristallisé pour répondre à un élargissement des objets d'étude : il s'agit d'une géographie des dynamiques morphologiques de longue durée.
Les deux axes forts de la pratique archéogéographique sont la médiation (technique/culturelle/partenariale) et l'action (politiques publiques).

Dans sa présentation, Cedric Lavigne est revenu sur son travail de recherche sur les bastides du Moyen Age dans le Sud-Ouest de la France, ainsi que sur une étude archéogéographique récente, réalisée pour la ville de Bordeaux dans le cadre du projet urbain Bordeaux 2030.
La « carte archéogéographique » y a été mobilisée par les urbanistes, dans le cadre de l'élaboration d'un plan guide d'aménagement de la rive droite de la Garonne, comme un outil de connaissance territorial large qui ouvre sur une vision dynamique de la prospective.